header_5.jpg

La Venoge

Elle est notre plus célèbre cours d'eau. Chantée par Gilles, qui affirmait qu'elle constituait le seul fleuve authentiquement suisse, puisque "entièrement de chez nous",  elle a bien failli être ravalée au niveau de simple canal... du Rhône au Rhin. Aujourd'hui encore, ce projet, véritable serpent de mer n'est ni conservé, ni aboli par le Canton. Bien au contraire...

Pour l'instant, la Venoge se contente donc de faire onduler ses méandres à travers nos forêts, fournissant aux promeneurs, - vous avez entendu parler de nos castors ? - l'occasion de faire mille observations, jeux et découvertes.

Adduction d'eau potable

Jusqu'en été 2004, l'eau du village provenait de sources situées dans les environs de Vufflens. Quand les sources étaient taries, ou lorsque leur teneur en nitrates approchait, voire dépassait la limite autorisée de 40mg/l, de l'eau était achetée aux SI de Lausanne. Par ailleurs, la pression du réseau dans le haut du village était nettement insuffisante .

Cette situation devenait inacceptable, notamment sur le plan hygiénique, aussi bien pour les autorités cantonales que communales. Ces dernières ont donc recherché d'autres moyens d'approvisionnement. Une source d'eau très pure a été découverte au lieu-dit "En les Isles". Comme elle est située non loin de la Venoge, il a été procédé à de nombreux sondages et mesures d'écoulement pour s'assurer qu'elle n'était pas alimentée par la rivière. Il a fallu par ailleurs s'assurer qu'un débit suffisant pouvait être prélevé sans affecter la nappe phréatique.

Les quantités disponibles s'étant avérées suffisantes pour une population de 2'000 habitants, une "entente" pour la création d'un réseau d'eau potable commun, l'EIEVMV, a été conclue avec les communes de Mex et Villars-Ste-Croix.

Ce projet, qui a été terminé au printemps 2004, permet enfin d'alimenter les habitants des trois villages en une eau de très bonne qualité, à une pression d'au moins trois bars et à un prix comparable à celui que les habitants payaient auparavant. Pour des raisons de sécurité, le réseau du service des eaux de Lausanne a été maintenu à disposition pour assurer l'approvisionnement en cas d'urgence.

Programme pour la gestion des eaux usées (PGEE)

L'évacuation des eaux, qu'elles soient claires ou usées, est facilement oubliée tant que tout se passe bien. Les conséquences peuvent être graves, cependant, si des eaux d'égouts finissent ailleurs qu'à la station d'épuration. Cette dernière, cependant, ne fonctionne correctement que si les boues à traiter ne sont pas trop diluées, ce qui arrive lorsque trop d'eaux claires s'y déversent. Il faut donc que l'ensemble du réseau de canalisations soit correctement entretenu.

La Confédération a chargé les cantons de s'assurer que les communes prennent des dispositions pour que leurs réseaux d'évacuation soient gérés de manière efficace. Cela implique que, sur le terrain, des mesures précises soient faites, vérifiées et correctement enregistrées. Les résultats de relevés - mesures et photos - doivent être disponibles dans une base de données. Ceci permet de faire des calculs d'écoulements, de déceler des sources d'infiltrations d'eaux claires parasites, d'imprimer des plans cadastraux souterrains, de planifier les travaux à terme, etc. En somme, de bien gérer le système d'évacuation des eaux.

La Confédération et le Canton demandent ces travaux et subventionnent leur lancement. Ce sont les communes, par contre, qui doivent assumer la mise en place pratique, puis la gestion du système.

Vufflens-la-Ville s'est assuré la collaboration de RIBI, bureau spécialisé qui a déjà effectué un grand nombre de tels projets PGEE en Suisse Romande. Les travaux qui ont commencé au printemps 2003 sont en voie d'achèvement. Ils peuvent même être examinés en se branchant sur le site : www.SIT-communaux.ch de RIBI SA.(Note: Pour consulter ce site (SIT), il faut disposer d'un logiciel gratuit "JAVA". Si vous ne l'avez pas, il vous est proposé, sur le site en question, de le télécharger gratuitement).

Forêts

La Forestière, Echandens

© 2017 Commune de Vufflens-la-ville